Trouver un emploi en utilisant les médias sociaux

Trouver un emploi en utilisant les médias sociaux

Êtes-vous en train de chercher un nouvel emploi? Lisez ce blog pour découvrir comment vous pouvez utiliser au mieux les médias sociaux pour vous aider à faire évoluer votre carrière.

La recherche d’emploi est toujours stressante, mais, heureusement, les médias sociaux ont rendu le processus de recherche d’emploi un peu plus pratique que les jours où il fallait battre le pavé avec une pile de CV à la main. Aujourd’hui, les astuces de carrière, les offres d’emploi et les possibilités de réseautage sont nombreuses sur Internet. Nous vous recommandons fortement de tirer parti des médias sociaux lorsque vous recherchez un nouveau poste. Voici notre guide sur la manière d’utiliser différentes plateformes de médias sociaux pour trouver un emploi.

LinkedIn

LinkedIn devrait être votre première destination lorsque vous cherchez un emploi. C’est une plateforme spécialement conçue pour un usage professionnel et qui dispose de nombreuses ressources pour les demandeurs d’emploi. Aujourd’hui, le fait d’avoir un profil LinkedIn est largement considéré comme une nécessité pour les professionnels, qu’ils recherchent ou non activement un nouvel emploi. Nous vous recommandons de toujours garder votre profil LinkedIn à jour et exact. Avoir une photo de profil de haute qualité, un titre accrocheur, des recommandations et des recommandations vous aidera à vous démarquer sur la plateforme. Lorsque vous rencontrez des personnes tout au long de votre carrière, nous vous suggérons de vous connecter avec eux sur LinkedIn. Et n’ayez pas peur de demander des personnes que vous ne connaissez pas! LinkedIn est un excellent moyen d’établir une première connexion avec un contact potentiel.

Lorsque vous recherchez activement un emploi, les offres d’emploi de LinkedIn sont un excellent point de départ. Ce n’est pas nécessaire, mais lancer un abonnement LinkedIn Premium peut être d’une grande aide lorsque la recherche d’emploi, car elle vous permet d’envoyer des messages aux recruteurs, de vous présenter aux autres candidats, vous donne une idée de votre comparaison avec d’autres candidats. Même sans tirer parti des fonctionnalités payantes de LinkedIn, le statut combiné du site en tant que plate-forme de médias sociaux et site d’emploi vous permet de tirer facilement parti de votre réseau lorsque vous postulez à des emplois. LinkedIn peut vous montrer si vous avez des contacts mutuels avec les employés des entreprises pour lesquelles vous postulez, ce qui peut vous aider à demander des présentations ou même des références.

Facebook

Bien que Facebook ne soit pas une plate-forme de médias sociaux dédiée au monde professionnel, il existe de nombreux groupes dédiés à certains domaines, professions et offres d’emploi. C’est une excellente idée de rejoindre des groupes liés à votre domaine et de participer activement aux discussions, car cela peut aider à développer votre réseau professionnel et à vous familiariser avec une opportunité d’emploi.

Souvent, les offres d’emploi qui apparaissent dans les groupes Facebook sont destinées à des postes à pourvoir rapidement. Nous vous recommandons donc d’agir rapidement lorsque vous voyez quelque chose qui vous intéresse. Il convient également de noter que ces publications sont souvent assez informelles. faites vos devoirs et assurez-vous que le poste et l’entreprise sont légitimes avant d’accepter de faire un travail.

Twitter

Tout comme Facebook a des groupes dédiés aux chercheurs d’emploi, Twitter a des hashtags dédiés, tels que:

#Embauche

#Nous embauchons

#Emplois

#Carrières

#Une opportunité d’emploi

#Offres d’emploi

Le tri de ces tweets peut s’avérer un peu écrasant, mais vous trouverez probablement des offres d’emploi sur Twitter qui ne sont pas publiées sur d’autres sites d’emploi plus traditionnels. Il est intéressant de dialoguer avec Twitter avec les entreprises et les contacts qui vous intéressent, mais si vous le faites, assurez-vous que votre profil Twitter reflète votre marque professionnelle. Il pourrait même être intéressant de créer un compte Twitter dédié à votre carrière. Assurez-vous de garder le compte actif, engagé et pas trop auto-promotionnel.

À chacun son média social…

Un dernier mot de sagesse: assurez-vous de prendre des mesures appropriées pour votre domaine particulier. Il serait peut-être plus judicieux de chercher un emploi en marketing sur les médias sociaux qu’un emploi d’ingénieur en aérospatiale. En fin de compte, les médias sociaux ne sont qu’un autre outil que vous pouvez (et devez) utiliser lorsque vous recherchez un emploi. Reconnaître que la recherche d’emploi est un engagement à plein temps en soi et que les suggestions ci-dessus doivent être prises en plus des méthodes de recherche d’emploi plus traditionnelles.

Bonne chance!

Résolutions 2019

Résolutions 2019

Si vous êtes un étudiant, il y a quelques résolutions à prendre afin de devenir une meilleure personne et un meilleur étudiant. Vous devez évidemment pouvoir accommoder votre style de vie d’étudiant et votre vie personnelle. Voici quelques idées faciles à suivre tout au cours de l’année et qui donneront des résultats à coup sûr ! :

1. Améliorez votre alimentation et faites du sport

Choisissez de consacrer une partie de votre emploi du temps à faire du sport. Non seulement cela va garder votre corps en forme et en bonne santé, mais cela constitue aussi un grand soulagement du stress.

De nombreux campus universitaires disposent de gymnases gratuits pour les étudiants alors profitez des facilités qui vous sont offertes. Définissez un programme d’exercice qui convienne à votre emploi du temps scolaire chaque semaine et tenez-vous y.

Améliorer votre alimentation peut non seulement vous aider à garder à distance les fameux kilos en trop, mais il peut aussi améliorer votre humeur et vos niveaux d’énergie.

2. Faites un budget et respectez-le

Comme étudiant, les dépenses peuvent échapper à tout contrôle avec la nécessité d’investir dans le divertissement, les imprévus et les achats de nouveaux vêtements et des fournitures scolaires.
Tenir un budget est un bon moyen d’acquérir des compétences financières qui vous serviront dans le monde réel et vous tiendra à l’abri de faire des dettes.
Plusieurs outils en ligne peuvent vous aider à tenir un budget par écrit afin de pouvoir vous y référer et l’ajuster en cas de besoin. En voici un exemple : https://www.budgetenligne.net/budget/

3. Relevez un défi qui vous fait peur

Qu’il s’agisse d’une responsabilité plus grande ou d’une nouvelle compétence que vous avez besoin d’apprendre, entreprendre quelque chose qui fait peur vous aidera à accroître votre confiance en vous, à développer vos compétences et à vous prouver à vous-même que vous arrivez à repousser vos limites. Ce qui vous aidera à augmenter votre confiance en vous.

4. Gérez mieux votre stress

Le stress peut être nuisible à votre vie physique et émotionnelle, et il peut devenir néfaste pour vos relations.
Ainsi, pour la nouvelle année, faites un objectif de mieux gérer votre stress, et si possible de le réduire. Réduire le stress vous permet également d’être plus efficace, sans craintes ni anxiété.

Voilà quelques exemples mais vous pouvez très bien vous fixer des objectifs en plus ! Le but des résolutions est de bien sûr prendre une perspective sur soi-même et vouloir s’améliorer. Tout petit changement et amélioration à votre quotidien ne peut qu’être bénéfique !

Bonne Année 2019 !

La confiance en soi

La confiance en soi

Peu importe notre âge, nous avons tous besoin de confiance en soi. Cette voie intérieure nous permettant de nous approuver et de surmonter tous les défis que la vie peut mettre sur notre chemin. Lorsque les enfants sont encore en maternelle ou à la petite école, voici certains des critères que les pédagogues remarques lorsque la confiance en soi d’un enfant est à son plus haut :

  1. Goût de réaliser de nouvelles choses, de foncer pour découvrir
  2. Démonstration de la fierté suite à une réussite
  3. Persévérance même suite à des difficultés
  4. Détendu pendant les apprentissages
  5. Éprouve du plaisir à faire une nouvelle activité
  6. Se souvenir des réussites et pouvoir les nommer

Nous devrions tous se baser sur ces quelques points afin de pouvoir évaluer notre propre voix intérieure nous apportant notre estime de soi. Voici quelques points importants à se rappeler :

Se connaître et s’accepter

La première règle en matière d’estime de soi et de se connaître. Il faut être capable d’identifier ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Il faut pouvoir parler de nos réussites mais également de nos échecs. Il faut aussi pouvoir reconnaître nos défauts et nos qualités. Mais se connaître n’est pas suffisant. Il faut avant tout s’accepter. Il n’est pas nécessaire de n’avoir que des qualités pour avoir une bonne estime de soi. Mais il faut plutôt pouvoir assumer ses défauts ou encore vouloir les changer. Nous vous proposons l’exercice suivant « Qui suis-je? » pour vous aider dans cette démarche de connaissance de soi

Les attitudes propices à l’estime de soi

Reconnaître que nous ne sommes pas infaillibles. Ne vous abaissez pas vous-mêmes. Si vous faites une erreur, au lieu de vous critiquer, prenez le temps d’examiner ce que vous avez appris. Au lieu de vous dire « Je ne suis bon à rien, j’ai raté un examen. » Dites-vous plutôt « La prochaine fois, je ferai mieux. » Cessez de vous punir. Apprenez, au contraire, à vous récompenser. Il peut Améliorer son estime de soi page 10 s’agir de petites choses très simples telles que s’acheter un nouveau vêtement, s’offrir une soirée de détente en écoutant un bon film ou une musique relaxante.
Voici quelques petits conseils additionnels pour bien gérer les échecs qui font partie de notre vie tout comme les succès:

  1. Ne pas voir les choses en noir ou en blanc. Il faut savoir nuancer la vision de l’échec.
  2. Se rappeler que tous ont un jour échoué, échoue ou échouera…
  3. Considérez vos échecs comme des sources d’information sur vous-même et non comme des preuves d’incapacités.
  4. Admettez que tout le monde fait des erreurs. Quand vous faites une erreur, ne vous diminuez pas. Il y a des leçons à tirer de nos erreurs.
  5. Il n’est pas nécessaire d’être sans défauts pour avoir une bonne estime de soi. Il faut être capable de les assumer et de les changer.

Être persévérant

La persévérance consiste à persister dans une activité afin d’atteindre le résultat recherché. La persévérance nous permet de ne pas se décourager malgré les obstacles. Elle englobe un désir de réussir et les obstacles sont considérés comme des défis à relever. La persévérance exige donc de la ténacité. Ainsi la réussite qui accompagne une telle attitude nous permet d’avoir la certitude que le succès obtenu vient de nos efforts et notre estime augmente par la même occasion. Ainsi se dire « Je ne lâcherai pas ce problème de mathématique avant d’avoir trouvé la solution. » démontre de la persévérance.

Être capable de capable de prendre des risques

L’estime de soi se construit en relevant des défis, qu’il s’agisse d’aller chercher un emploi ou encore de nous lancer dans une nouvelle entreprise. Dans toutes ces situations, le risque est présent : celui de déplaire, de perdre la face, d’échouer, etc. Cependant si la sécurité et le confort sont si importants à nos yeux qu’ils nous empêchent de prendre des risques, nous limitons énormément nos possibilités de développer notre estime de soi. Ainsi il faut s’entraîner et se permettre de prendre des risques qui sont présents au jour le jour dans notre vie.

Évitez les pièges de la comparaison

Nous sommes souvent portés à nous comparer aux autres lorsque nous nous évaluons et ce à plusieurs niveaux (apparence: Lucie est plus belle que moi. performance sportive: Pierre est plus habile que moi au tennis.) De telles comparaisons influencent négativement notre estime de soi. Soyez réaliste. Essayer d’être parfait et de se comparer aux autres nuits à l’estime de soi.

Cesser le dialogue interne critique

Le « dialogue interne critique », ce sont les pensées critiques que nous nous adressons telles que « Ça ne marchera pas. », « C’est inutile, à quoi bon? » ou encore « C’était raté. ». Toutes ces pensées critiques nuisent à notre estime de soi. Ainsi, il faut prendre conscience de leur existence et les confronter en vous posant les questions suivantes :
• Cette pensée est-elle réaliste?
• Est-ce que cette pensée m’aide à me sentir mieux?
• Est-ce que cette pensée m’aide à faire face à la situation?
• Est-ce que les autres auraient le même type de pensée que moi face à cette situation?
Si la réponse est NON, il faut donc la changer car elle a des conséquences négatives sur l’estime de soi. Il faut changer ces pensées par des pensées plus réalistes et plus constructives.

Soyez conscient que vous êtes uniques et soyez-en fier.

 

Votre cheminement vers votre parfaite carrière

Votre cheminement vers votre parfaite carrière

Si vous ne savez pas exactement dans quelle direction votre carrière doit évoluer, si vous envisagez de changer de carrière ou si vous souhaitez simplement vous sentir mieux dans votre carrière, ces dix conseils pourraient vous aider.

Idéalement, tout le monde connaîtrait sa véritable vocation tôt dans la vie et trouverait le bonheur dans son travail, mais cela ne fonctionne souvent pas comme cela. De nos jours, il est presque prévu de changer de carrière trois fois dans la vie de quiconque; les carrières à vie ne sont peut-être plus la norme.

Cela dit, nous savons qu’il existe de meilleures façons de choisir une carrière par un seul marqueur ou de choisir au hasard. Vous trouverez des idées ici:

10. Qu’est-ce qui vous excite

C’est la première étape évidente – nous voulons tous profiter et aimer nos carrières. Bien que la passion ne soit pas la seule exigence pour être heureux dans votre choix de carrière, beaucoup diront que c’est du moins essentiel. La passion vous permet de continuer à traverser les moments difficiles. Y a-t-il un travail que vous feriez gratuitement ?

9. En quoi excellez-vous ?

Vous ne vous sentez peut-être pas passionné par une carrière en particulier, ou vous aimez plusieurs domaines et vous ne pouvez pas en choisir un seul. Ensuite, il est temps de réfléchir à votre personnalité et de vous concentrer sur vos compétences. « Ne fais pas ce que tu aimes. Fais ce que tu es. »

8. Faites un test de personnalité

Et si tu ne sais pas à quoi tu es bon ou même ce que tu es vraiment intéressé par? Les tests d’évaluation de carrière permettent d’affiner un domaine d’intérêt. Vous pouvez également avoir accès à des tests en ligne. Trouvez un exemple en ligne ici: https://www.16personalities.com/fr

7. Le stage, une bonne voie d’entrée

Si vous avez de la flexibilité en matière de salaire, un stage pourrait être un excellent moyen de tester une industrie ou un type de carrière – et éventuellement d’obtenir un emploi à temps plein (surtout si vous n’avez aucune expérience préalable). Même si cela ne se transforme pas en travail ou si vous trouvez que ce n’est pas la bonne carrière pour vous, un stage peut vous aider à développer votre réseau, à partir duquel vous pouvez obtenir des conseils de carrière et d’emploi.

6. Un mentor pour vous motiver

Un mentor pourrait vous aider à faire progresser votre carrière et à vous donner une idée de base pour vous aider à vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.
S’il y a une carrière qui vous intéresse, vous pouvez également vérifier si des entreprises ou des personnes travaillant dans cette branche vous permettent de les voir pendant quelques jours pour voir ce que cela donne.

5. Carrières non conventionnelles

Nous connaissons tous les carrières populaires : médecin, avocat, enseignant, ingénieur en informatique, agent de police, propriétaire de magasin, etc. Si vous ne vous sentez pas inspiré par les choix habituels, sachez qu’il existe des milliers d’autres types d’emplois . Explorez les possibilités et gardez votre esprit ouvert!

4. Demander aux gens

La meilleure façon de découvrir une nouvelle carrière est peut-être de demander aux autres d’en parler – en supposant que vous entrez en contact avec des personnes qui ne travaillent pas toutes dans le même domaine. Votre réseau LinkedIn ou tout autre média social auquel vous êtes connecté peut constituer un bon point de départ pour rechercher des informations.

3. Utilisez la formule C + P + V

La carrière parfaite pour vous correspondrait probablement à la formule C + P + V, qui signifie Cadeaux + Passions + Valeurs. Tenez compte de vos forces et de vos passions, comme nous l’avons noté ci-dessus, et de vos valeurs: qu’est-ce qui n’est pas négociable dans votre façon de travailler?

2. Un bon plan de carrière

Comme pour la plupart des choses, votre carrière sera prolifique si vous avez des objectifs et un plan pour y parvenir. Peut-être que vous pensez être un écrivain, mais la prochaine étape est l’édition. (Voulez-vous vraiment faire cela?) Ou peut-être que vous voulez passer d’un éditeur à un restaurateur. Cartographiez où vous voulez aller, avec des étapes concrètes, comme s’il s’agissait d’un projet en quatre phases.

1. Ne voyez pas votre parcours professionnel comme un chemin linéaire

Bien sûr, tous ces plans et idées ne sont jamais figés. Votre carrière est un marathon, pas un sprint et cela peut s’avérer être une route très sinueuse, en effet, regroupant toutes vos expériences dans, espérons-le, une carrière qui vaut la peine d’être vécue

NOTRE NOUVEAU SITE INTERNET EST EN LIGNE !

NOTRE NOUVEAU SITE INTERNET EST EN LIGNE !

Nous sommes ravis de vous annoncer la mise en ligne de notre nouveau portail internet. Venez découvrir nos services, nos actualités et bien plus encore sur ce site internet simple dans sa navigation.

L’équipe du Carrefour Jeunesse Emploi Rivière-des-Prairies a voulu mettre en place un site Internet intuitif, interactif et utile pour ses clients.

Des informations pratiques sur notre blogue seront disponibles 24 heures sur 24 grâce avec un contenu illustrant notre activité. Vous y trouverez aussi des liens utiles pour toutes vos démarches pour le retour aux études, d’insertion sur le marché du travail et le pré-démarrage d’entreprise.

N’hésitez pas à recommander le Carrefour Jeunesse Emploi Rivière-des-Prairies auprès de vos connaissances.

La création du site Internet a été confiée à la société Nuevamed située à Montréal. Depuis plus de 10 ans, l’agence Montréalaise accompagne les organismes à but non lucratif dans la dynamique Internet avec des outils web évolutifs.

Merci.

Jeunes entrepreneurs

Jeunes entrepreneurs

En raison du vieillissement de la population, plusieurs défis devront être relevés au Québec dans les prochaines années. On compte parmi ceux-ci la pérennité de la culture entrepreneuriale. Il est donc d’une importance capitale de favoriser l’entrepreneuriat chez les jeunes afin d’assurer la relève. En plus de votre Centre Carrefour Jeunesse, de nombreuses organisations contribuent à développer la culture entrepreneuriale chez les jeunes et peuvent vous soutenir dans vos démarches.

Voici divers renseignements sur les ressources offertes par des organismes de soutien à l’entrepreneuriat jeunesse, telles que du financement, des formations et du mentorat, ainsi que des outils, des statistiques, etc.

Bonne recherche… et bon succès!

Défi OSEntreprendre
Le Défi OSEntreprendre a pour but de stimuler le désir d’entreprendre et de faire rayonner les initiatives entrepreneuriales. À cette fin, il organise une démarche de reconnaissance en trois échelons différents : local, régional et national. Trois volets s’offrent aux personnes intéressées à soumettre leur candidature : Entrepreneuriat étudiant, Création d’entreprise et Réussite inc. L’organisation est également l’instigatrice de la Semaine des entrepreneurs à l’école, qui vise à sensibiliser à l’entrepreneuriat les élèves du secondaire de toutes les régions du Québec.

École des entrepreneurs du Québec

L’École des entrepreneurs du Québec est un organisme à but non lucratif dédié au développement des compétences pour le démarrage, la croissance et l’acquisition d’entreprise. Il répond aux besoins spécifiques des entrepreneurs de tous horizons en leur faisant vivre, dans un milieu entrepreneurial, une expérience accessible, flexible et associative.

Voici quelques-uns des services de l’École :

Mesure de Soutien au travail autonome
Offre l’accompagnement d’un conseiller spécialisé en développement entrepreneurial pendant deux ans et du soutien financier.
Formation Lancement d’une entreprise
S’adresse aux entrepreneurs, aux travailleurs autonomes et aux repreneurs d’entreprises qui désirent élaborer leur projet d’affaires et préparer un plan d’affaires ou un plan de reprise.
Ateliers sur le démarrage d’entreprise
Offre divers ateliers sur le démarrage d’entreprise aux entrepreneurs afin de les aider à planifier, à penser et à concrétiser leur projet d’affaires.

Emploi-Québec

Emploi-Québec offre le programme Jeunes volontaires aux personnes de 16 à 29 ans qui nourrissent des ambitions entrepreneuriales et qui souhaitent les concrétiser dans un projet. Les jeunes participants peuvent avoir droit à une allocation ou au remboursement de certains frais.

Entrepreneuriat Québec

Entrepreneuriat Québec offre le programme Lancement d’une entreprise, financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, qui permet aux entrepreneurs de lancer leur entreprise en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé assuré par des conseillers et des formateurs d’expérience. L’organisme propose aussi le programme Gérer efficacement mon entreprise, dont l’objectif est de soutenir les entrepreneurs et les gestionnaires qui souhaitent améliorer la gestion de leur entreprise dans les domaines suivants : vente, marketing, finance, gestion des ressources humaines et gestion du temps et des priorités

Fondation Montréal inc.

La Fondation Montréal inc. est un organisme sans but lucratif qui investit dans des entreprises démarrées par des jeunes Montréalais de 18 à 35 ans, en leur remettant une bourse pouvant aller jusqu’à 30 000 $. La Fondation offre également divers services tels que du mentorat, du coaching et de la formation.

Futurpreneur Canada

Futurpreneur Canada est un organisme sans but lucratif qui offre aux jeunes et nouveaux propriétaires d’entreprise de 18 à 39 ans du financement, du mentorat et des outils qui les aideront à bâtir des entreprises viables. Son programme de mentorat, reconnu à l’échelle internationale, permet de procéder au jumelage personnalisé de jeunes entrepreneurs et d’experts du milieu des affaires constituant un réseau de près de 3 000 mentors bénévoles.

Voici des programmes offerts par l’organisme :

Financement et mentorat
Permet aux jeunes qui veulent devenir propriétaires d’entreprise d’obtenir de l’aide financière et du mentorat pour lancer ou acheter leur entreprise.
Programme pour les nouveaux arrivants
Permet aux jeunes nouveaux arrivants d’obtenir de l’aide pour lancer leur entreprise.
Fonds d’innovation Spin Master
Offre aux jeunes entrepreneurs qui innovent dans leur secteur d’activité un soutien personnalisé.

J’entreprends.ca

J’entreprends.ca permet aux jeunes, grâce à un portail spécialement conçu pour eux, de vivre une incursion dans le monde de l’entrepreneuriat. Ce site est un lieu d’échange, de réseautage et d’information permettant de démystifier l’entrepreneuriat et de découvrir les différentes étapes et possibilités liées au démarrage d’entreprise. De plus, à l’aide du jeu interactif Bungee, les jeunes peuvent tester leur potentiel entrepreneurial.

L’Initiative Intrapreneuriale

L’organisme sans but lucratif l’Initiative Intrapreneuriale a comme mission d’appuyer deux générations d’entrepreneurs dans la création de nouveaux projets intrapreneuriaux. Pour ce faire, il propose le Parcours Intrapreneurial. D’une durée de douze semaines, ce programme offre aux jeunes l’occasion de lancer leur propre projet, tout en développant leurs atouts en tant que gestionnaire et propriétaire, avec l’aide d’un parrain ou d’une marraine qu’ils trouvent dans leur entourage.

Moovjee Québec

Moovjee Québec aide les jeunes nouveaux entrepreneurs québécois à développer leur plein potentiel entrepreneurial en leur offrant des activités de réseautage et de formation et en animant d’autres activités sur mesure. Toutes les activités sont basées sur les bonnes pratiques en matière de mentorat ainsi que sur les conseils d’experts en entrepreneuriat. L’organisme remet également chaque année les Prix Moovjee Québec, qui récompensent les jeunes qui se sont démarqués au cours de l’année en créant leur entreprise.

Les Offices jeunesse internationaux du Québec

Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), regroupement de quatre organismes de mobilité internationale jeunesse, présentent une offre de service destinée à la jeunesse québécoise et consacrée à la poursuite de ses objectifs de développement professionnel et personnel dans un contexte international.

Voici les programmes internationaux offerts par LOJIQ :

Études académiques, stages et projets étudiants
Offrent un accompagnement aux étudiants qui souhaitent faire une session d’études à l’étranger ou qui désirent valider les acquis de leur formation par un projet ou un stage à l’international dans le cadre de leurs études.
Emploi, insertion sociale et professionnelle
Soutient les demandeurs d’emploi et les jeunes qui ont entrepris une démarche d’insertion sociale et professionnelle et qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle à l’étranger et favorise leur employabilité.
Entrepreneuriat
Offre un accompagnement aux jeunes entrepreneurs souhaitant participer à une activité importante, par exemple à un salon d’affaires, à une foire ou à un congrès, effectuer un séjour de prospection ou réaliser une mission commerciale.
Développement professionnel
Soutient les projets qui permettent aux jeunes professionnels d’accéder à des réseaux de partenaires internationaux qui favorisent l’échange d’expertise et de savoir-faire.
Engagement citoyen
Soutient les personnes socialement engagées dans leur milieu et désirant réaliser à l’étranger un projet lié à leur implication citoyenne.

Place aux jeunes en région

L’organisme Place aux jeunes en région a comme objectif de stimuler la création d’entreprises en région tout en facilitant la migration et le maintien en emploi des diplômés de 18 à 35 ans. Encourageant également l’entrepreneuriat, l’organisme diffuse une liste d’occasions d’affaires et de possibilités de transferts d’entreprises en région pour assurer une relève. Il offre aussi du soutien à des jeunes ayant un profil entrepreneurial et désirant s’établir en région, par exemple en leur proposant des séjours exploratoires et de l’aide à distance.


Portail Entrepreneuriat

Financé par le Secrétariat à la jeunesse du ministère du Conseil exécutif, ce portail présente deux programmes de formation à l’entrepreneuriat soutenus par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, soit la formation en prédémarrage et la formation en postdémarrage.

Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec chapeaute un réseau de jeunes chambres de commerce et d’ailes jeunesse établies un peu partout au Québec. Ces organisations s’adressent habituellement aux entrepreneurs, gens d’affaires et professionnels de 18 à 40 ans. Les jeunes chambres et les ailes jeunesse organisent diverses activités pour leurs membres, notamment des activités de réseautage, des concours, des formations et des conférences.

Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec regroupe plus d’une centaine de carrefours jeunesse-emploi répartis dans toutes les régions du Québec. Ceux-ci ont pour mission de soutenir les jeunes de 16 à 35 ans dans leur orientation professionnelle et leur intégration au marché du travail. Ils offrent aussi de l’aide aux jeunes intéressés par l’entrepreneuriat en leur proposant, entre autres, des ateliers de sensibilisation et de l’accompagnement pour concrétiser leur idée d’entreprise.

Le Réseau a conçu deux outils à l’intention des jeunes entrepreneurs :

Entreprends-toi : le mode d’emploi
Présente aux jeunes Québécois des ressources entrepreneuriales afin de les aider à découvrir l’entrepreneuriat et leur faire connaître les principaux services dont ils peuvent bénéficier.
Trouve ton CJE.com
Permet de trouver un carrefour jeunesse-emploi au Québec.


Réseau SADC et CAE

Les sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et les centres d’aide aux entreprises (CAE) offrent plusieurs formes d’aide à l’entrepreneuriat dans les régions du Québec. La Stratégie jeunesse, notamment, offre du soutien financier aux jeunes de 18 à 35 ans pour le démarrage, l’acquisition ou l’expansion de leur entreprise.

Services Québec – Citoyens : Jeunes

Le guide électronique Jeunes du portail Services Québec – Citoyens recense les informations sur les programmes et services gouvernementaux destinés aux jeunes de 15 à 29 ans. On y trouve notamment des services de mentorat ou encore des programmes dont l’objectif est de développer, chez cette clientèle, des compétences en entrepreneuriat. Ce guide contient aussi un répertoire de liens menant à des ressources pertinentes pour les jeunes entrepreneurs.

Société d’Investissement Jeunesse

La Société d’Investissement Jeunesse offre aux entrepreneurs de 18 à 35 ans une garantie de prêt personnel afin d’appuyer financièrement leurs projets de démarrage, d’acquisition ou d’investissement dans le capital-actions d’une entreprise au Québec. Cette garantie est accordée selon les conditions correspondant aux trois volets suivants : Acquéreur, Associé et Fondateur. En plus de ces programmes de garantie, la Société offre des outils d’aide aux jeunes entrepreneurs.

Demandez à parler avec un conseiller du Carrefour Jeunesse-Emploi Rivière des Prairies.