Résolutions 2019

Résolutions 2019

Si vous êtes un étudiant, il y a quelques résolutions à prendre afin de devenir une meilleure personne et un meilleur étudiant. Vous devez évidemment pouvoir accommoder votre style de vie d’étudiant et votre vie personnelle. Voici quelques idées faciles à suivre tout au cours de l’année et qui donneront des résultats à coup sûr ! :

1. Améliorez votre alimentation et faites du sport

Choisissez de consacrer une partie de votre emploi du temps à faire du sport. Non seulement cela va garder votre corps en forme et en bonne santé, mais cela constitue aussi un grand soulagement du stress.

De nombreux campus universitaires disposent de gymnases gratuits pour les étudiants alors profitez des facilités qui vous sont offertes. Définissez un programme d’exercice qui convienne à votre emploi du temps scolaire chaque semaine et tenez-vous y.

Améliorer votre alimentation peut non seulement vous aider à garder à distance les fameux kilos en trop, mais il peut aussi améliorer votre humeur et vos niveaux d’énergie.

2. Faites un budget et respectez-le

Comme étudiant, les dépenses peuvent échapper à tout contrôle avec la nécessité d’investir dans le divertissement, les imprévus et les achats de nouveaux vêtements et des fournitures scolaires.
Tenir un budget est un bon moyen d’acquérir des compétences financières qui vous serviront dans le monde réel et vous tiendra à l’abri de faire des dettes.
Plusieurs outils en ligne peuvent vous aider à tenir un budget par écrit afin de pouvoir vous y référer et l’ajuster en cas de besoin. En voici un exemple : https://www.budgetenligne.net/budget/

3. Relevez un défi qui vous fait peur

Qu’il s’agisse d’une responsabilité plus grande ou d’une nouvelle compétence que vous avez besoin d’apprendre, entreprendre quelque chose qui fait peur vous aidera à accroître votre confiance en vous, à développer vos compétences et à vous prouver à vous-même que vous arrivez à repousser vos limites. Ce qui vous aidera à augmenter votre confiance en vous.

4. Gérez mieux votre stress

Le stress peut être nuisible à votre vie physique et émotionnelle, et il peut devenir néfaste pour vos relations.
Ainsi, pour la nouvelle année, faites un objectif de mieux gérer votre stress, et si possible de le réduire. Réduire le stress vous permet également d’être plus efficace, sans craintes ni anxiété.

Voilà quelques exemples mais vous pouvez très bien vous fixer des objectifs en plus ! Le but des résolutions est de bien sûr prendre une perspective sur soi-même et vouloir s’améliorer. Tout petit changement et amélioration à votre quotidien ne peut qu’être bénéfique !

Bonne Année 2019 !

La confiance en soi

La confiance en soi

Peu importe notre âge, nous avons tous besoin de confiance en soi. Cette voie intérieure nous permettant de nous approuver et de surmonter tous les défis que la vie peut mettre sur notre chemin. Lorsque les enfants sont encore en maternelle ou à la petite école, voici certains des critères que les pédagogues remarques lorsque la confiance en soi d’un enfant est à son plus haut :

  1. Goût de réaliser de nouvelles choses, de foncer pour découvrir
  2. Démonstration de la fierté suite à une réussite
  3. Persévérance même suite à des difficultés
  4. Détendu pendant les apprentissages
  5. Éprouve du plaisir à faire une nouvelle activité
  6. Se souvenir des réussites et pouvoir les nommer

Nous devrions tous se baser sur ces quelques points afin de pouvoir évaluer notre propre voix intérieure nous apportant notre estime de soi. Voici quelques points importants à se rappeler :

Se connaître et s’accepter

La première règle en matière d’estime de soi et de se connaître. Il faut être capable d’identifier ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Il faut pouvoir parler de nos réussites mais également de nos échecs. Il faut aussi pouvoir reconnaître nos défauts et nos qualités. Mais se connaître n’est pas suffisant. Il faut avant tout s’accepter. Il n’est pas nécessaire de n’avoir que des qualités pour avoir une bonne estime de soi. Mais il faut plutôt pouvoir assumer ses défauts ou encore vouloir les changer. Nous vous proposons l’exercice suivant « Qui suis-je? » pour vous aider dans cette démarche de connaissance de soi

Les attitudes propices à l’estime de soi

Reconnaître que nous ne sommes pas infaillibles. Ne vous abaissez pas vous-mêmes. Si vous faites une erreur, au lieu de vous critiquer, prenez le temps d’examiner ce que vous avez appris. Au lieu de vous dire « Je ne suis bon à rien, j’ai raté un examen. » Dites-vous plutôt « La prochaine fois, je ferai mieux. » Cessez de vous punir. Apprenez, au contraire, à vous récompenser. Il peut Améliorer son estime de soi page 10 s’agir de petites choses très simples telles que s’acheter un nouveau vêtement, s’offrir une soirée de détente en écoutant un bon film ou une musique relaxante.
Voici quelques petits conseils additionnels pour bien gérer les échecs qui font partie de notre vie tout comme les succès:

  1. Ne pas voir les choses en noir ou en blanc. Il faut savoir nuancer la vision de l’échec.
  2. Se rappeler que tous ont un jour échoué, échoue ou échouera…
  3. Considérez vos échecs comme des sources d’information sur vous-même et non comme des preuves d’incapacités.
  4. Admettez que tout le monde fait des erreurs. Quand vous faites une erreur, ne vous diminuez pas. Il y a des leçons à tirer de nos erreurs.
  5. Il n’est pas nécessaire d’être sans défauts pour avoir une bonne estime de soi. Il faut être capable de les assumer et de les changer.

Être persévérant

La persévérance consiste à persister dans une activité afin d’atteindre le résultat recherché. La persévérance nous permet de ne pas se décourager malgré les obstacles. Elle englobe un désir de réussir et les obstacles sont considérés comme des défis à relever. La persévérance exige donc de la ténacité. Ainsi la réussite qui accompagne une telle attitude nous permet d’avoir la certitude que le succès obtenu vient de nos efforts et notre estime augmente par la même occasion. Ainsi se dire « Je ne lâcherai pas ce problème de mathématique avant d’avoir trouvé la solution. » démontre de la persévérance.

Être capable de capable de prendre des risques

L’estime de soi se construit en relevant des défis, qu’il s’agisse d’aller chercher un emploi ou encore de nous lancer dans une nouvelle entreprise. Dans toutes ces situations, le risque est présent : celui de déplaire, de perdre la face, d’échouer, etc. Cependant si la sécurité et le confort sont si importants à nos yeux qu’ils nous empêchent de prendre des risques, nous limitons énormément nos possibilités de développer notre estime de soi. Ainsi il faut s’entraîner et se permettre de prendre des risques qui sont présents au jour le jour dans notre vie.

Évitez les pièges de la comparaison

Nous sommes souvent portés à nous comparer aux autres lorsque nous nous évaluons et ce à plusieurs niveaux (apparence: Lucie est plus belle que moi. performance sportive: Pierre est plus habile que moi au tennis.) De telles comparaisons influencent négativement notre estime de soi. Soyez réaliste. Essayer d’être parfait et de se comparer aux autres nuits à l’estime de soi.

Cesser le dialogue interne critique

Le « dialogue interne critique », ce sont les pensées critiques que nous nous adressons telles que « Ça ne marchera pas. », « C’est inutile, à quoi bon? » ou encore « C’était raté. ». Toutes ces pensées critiques nuisent à notre estime de soi. Ainsi, il faut prendre conscience de leur existence et les confronter en vous posant les questions suivantes :
• Cette pensée est-elle réaliste?
• Est-ce que cette pensée m’aide à me sentir mieux?
• Est-ce que cette pensée m’aide à faire face à la situation?
• Est-ce que les autres auraient le même type de pensée que moi face à cette situation?
Si la réponse est NON, il faut donc la changer car elle a des conséquences négatives sur l’estime de soi. Il faut changer ces pensées par des pensées plus réalistes et plus constructives.

Soyez conscient que vous êtes uniques et soyez-en fier.

 

Retour à l’école en tant qu’adulte

Retour à l’école en tant qu’adulte

La décision de retourner à l’école en tant qu’adulte peut être complexe. Les futurs étudiants adultes sont confrontés à de nombreux facteurs de complication auxquels les étudiants «traditionnels» ne pensent généralement pas. Avec les familles, les obligations de la communauté, les emplois et les tâches ménagères, le temps libre est limité pour les adultes souhaitant retourner aux études.

Cependant, les adultes représentent aujourd’hui la plus forte croissance démographique dans les collèges et universités et cette tendance ne montre aucun signe de ralentissement. En outre, avec des programmes en ligne, des cours du soir et du week-end et des programmes de remboursement des frais de scolarité sur le lieu de travail; retourner à l’école n’a jamais été aussi facile.

Bien sûr, l’enseignement supérieur n’est pas à la portée de tous. Sans objectifs précis et sans plan préconçu, les étudiants adultes peuvent avoir des difficultés. Examinons quelques-unes des préoccupations communes qui accompagnent le retour à l’école en tant qu’apprenant adulte.

Un diplôme va-t-il vraiment me profiter ?

Ce n’est un secret pour personne que les personnes ayant un diplôme universitaire gagnent souvent plus que les autres. En termes simples: les personnes diplômées gagnent presque deux fois plus que les personnes sans diplôme.

Le chômage est devenu une préoccupation croissante pour la plupart des ménages. Placer le chômage dans une perspective universitaire: les personnes sans diplôme universitaire sont deux fois plus susceptibles d’être au chômage que celles qui en ont un.
Non seulement les diplômes universitaires vous aident à gagner plus, mais ils vous aideront également à garder votre emploi.

Est-ce que je serai à l’aise avec les jeunes élèves ?

Une classe remplie de jeunes étudiants peut être intimidante pour les étudiants adultes. Les adultes pensent parfois qu’ils ne pourront pas suivre le rythme, ou ne peuvent pas interagir leurs homologues plus jeunes.

Mis à part le fait que les adultes sont souvent plus motivés à réussir que les plus jeunes, la séparation traditionnelle / non traditionnelle n’est tout simplement pas aussi répandue qu’avant. Les étudiants non traditionnels, comme les étudiants à temps partiel et les adultes, peuplent les salles de classe d’un bout à l’autre du pays.

Comment puis-je commencer ?

Avant de commencer à rechercher des écoles et à choisir des classes, il est important de comprendre l’engagement requis pour retourner à l’école et d’établir clairement les objectifs à atteindre. Cela peut aussi aider à se tourner vers les membres de la famille, les amis et votre Carrefour Jeunesse pour obtenir du soutien, car le retour aux études peut être une transition stressante. Il est toujours bon d’avoir quelques personnes dans votre camp coin pour vous soutenir.

L’étape suivante consiste à se concentrer sur les moyens de financer vos études. Explorez les programmes d’aide financière, puis élaborez un plan financier et respectez-le tout en progressant vers votre diplôme.

Que ce soit une formation continue requise par votre employeur actuel ou un programme complet, il est important de choisir une école qui vous aidera à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés au début. Respectez ces objectifs et rappelez-vous que la voie de l’enseignement supérieur sera parfois difficile. Mais comme pour la plupart des défis, les surmonter sera grandement gratifiant.

La rentrée scolaire

La rentrée scolaire

Bien commencer l’année et rester concentré !

Quel été ! Du bon temps et toute une panoplie d’émotions ! C’est maintenant le moment de la rentrée. On retrouve des visages familiers, mais on est aussi confronté à de nouveaux défis ! Voici quelques trucs pour t’aider à partir du bon pied cette année.

Préparer son environnement

Il n’y a pas de meilleur moment que la rentrée pour penser à toutes les choses qui te seront utiles pendant l’année. Tu peux commencer par faire le ménage de tes affaires : trier ton matériel scolaire de l’année dernière, ton linge, tes vêtements de sport, etc. As-tu tout ce qu’il te faut ? Ensuite, tu pourrais en profiter pour te créer, à la maison, un espace dédié aux devoirs et aux leçons. Un endroit personnalisé qui t’inspire et de donne le goût de bien commencer l’année!

Retrouver un horaire régulier

Après un été où tu as vécu plein de belles choses, tu as sans doute pris l’habitude de te coucher un peu plus tard, de dormir le matin, de faire les choses à ton rythme. Avec l’école, tout cela va changer !

Pour te réhabituer, tu pourrais par exemple recommencer graduellement à te lever plus tôt : il te semblera moins difficile de te lever pour le grand jour. Pas toujours facile de se coucher tôt et avoir un sommeil réparateur ! Tu peux essayer de te détendre en pensant à des choses plaisantes, lire un bon livre ou écouter de la musique calme. Utilise la méthode de relaxation que tu préfères pour te détendre avant de dormir.

Se fixer des objectifs réalistes

Peut-être pourrais-tu prendre un moment pour réfléchir à tes forces et tes défis, ou à ce que tu désires améliorer cette année?

Quelques mots dans ton agenda, des phrases motivantes ou un tableau dans ta chambre peuvent t’encourager tout au long de l’année.

Ces objectifs ne doivent pas obligatoirement concerner des résultats académiques. Cela pourrait être par exemple d’aller davantage vers les autres, t’impliquer dans la vie étudiante, ou encore garder du temps pour tes passions! C’est le moment de penser à ce qui te fera réellement vibrer!

Demander de l’aide

Pendant l’année, si tu éprouves des difficultés, n’attends pas trop longtemps! Demander de l’aide, c’est aussi une façon de t’assurer de garder le cap sur tes objectifs. Te connais-tu bien? Reste à l’affût de ce qui te pose généralement problème, tu peux demander conseil avant que les situations difficiles ne surviennent et mieux t’y préparer! N’hésite surtout pas à demander de l’aide, que ce soit à un enseignant, un élève, à une personne en qui tu as confiance.

Demandez à parler avec un conseiller du Carrefour Jeunesse-Emploi Rivière des Prairies.